Nathalie Ombreux

   

06 27 32 87 01

  • contact@osmose-sophro.com 

Ce qu’elle est

UN BREF HISTORIQUE ….

 

La sophrologie a été créée en 1960 par le Docteur Alfonso Caycedo, Colombien d’origine espagnol, spécialiste en neurologie et en psychiatrie.

Il se pose, au cours de sa pratique médicale, une première question fondamentale : « Puis je connaître un état de conscience harmonieux ? un état ni pathologique, ni simplement ordinaire, mais un état qu’il serait possible de conquérir par un entrainement phénoménologique existentiel ».

A.Caycedo crée alors une école scientifique pour la recherche d’une conscience harmonieuse qu’il nomme « sophrologie » . La découverte, puis la conquête de cet état de conscience deviendra l’objectif de la sophrologie.

Il part en Suisse étudier auprès du célèbre psychiatre Ludwig Binswanger, phénoménologue, dont il sera un des derniers disciples. Caycedo y comprendra toute l’importance de l’attitude phénoménologique et sa sophrologie sera une phénoménologie existentielle, méthode permettant l’investigation de la conscience humaine par l’étude des phénomènes. Le phénomène est ce qui apparaît, la sensation que l’on découvre,  que l’on observe, sans jugement, sans analyse ni interprétation. C’est cette manière de vivre cette rencontre avec le phénomène qui va permettre l’émergence de nouveaux espaces de conscience, facteurs de transformations.

Caycedo entreprendra un voyage en Orient de 1965 à 1968 au travers du Tibet de l’Inde et du Japon. Il y ramènera une autre façon d’aborder l’humain dans sa globalité.

 

QUELQUES PRECISIONS…. 

La sophrologie se pratique debout ou assis.

Aucune tenue particulière n’est nécessaire. Il suffit de porter des vêtements suffisamment confortables (pas d’élastique ou de ceinture trop serrée, pas de pull ou pantalon trop étroits).

La pratique en séance se compose d’exercices respiratoires et d’activations corporelles à réaliser, guidé par ma voix. Il n’ y a aucun contact corporel entre vous et moi tels que massages par exemple.

La sophrologie respecte l’intimité de chacun en toutes circonstances, et également dans les paroles.

La sophrologie n’est ni intrusive, ni manipulatrice et elle vous laisse progresser à votre rythme et vous approprier les techniques répondant à votre besoin. C’est la répétition et la pratique régulière qui va favoriser l’acquisition de solutions avec vos propres ressources.

Une fois les techniques assimilées en séances, il est possible de les reproduire seul, de façon autonome, au calme chez vous ou dans des situations potentiellement génératrices de stress. Il est possible aussi d’intégrer la sophrologie à votre hygiène de vie en la pratiquant régulièrement en séances de groupe d’entrainement que je propose également au cabinet à Limoges.

Il faut bien sûr un minimum d’engagement de votre part à réaliser l’ensemble des séances et pratiquer. Une fois ces conditions remplies, la sophrologie vous apportera très rapidement un mieux-être et des résultats que même les plus dubitatifs apprécient.

Caycedo, en 1960 partait du postulat que si nous sommes capables de somatiser le négatif (palpitations, toux psychogène, douleurs intestinales, maux de tête..) pourquoi ne serions nous pas capables de somatiser du positif ?

Et oui bien sûr, en pratiquant la sophrologie, nous le sommes….. toutes et tous…